4 / 5 – TESTER un TRIPLE ENTRAÎNEMENT (FEED)

TRANSLATION – ПЕРЕВОД – TRADUCCIÓN – ÜBERSETZUNG – TRADUZIONE – ΜΕΤΆΦΡΑΣΗ – 翻訳 – 译本 …
MSCR blog is originally written in french but its full translation in any language is very easy 🙂
– PC – Personal Computer: button on the left of the page « Translate with Google »
– Smartphone / Tablet: button at the bottom of each page « Translate with Google »

Pour évaluer l’état de sa propre machine ou pour se préparer à un achat neuf ou occase, voici des points spécifiques au triple entraînement à connaître.

La connaissance pratique peut manquer alors réussir l’achat d’une machine à coudre devient hasardeux.
À moins de ne pas être exigeant ou d’avoir une bonne adresse ou enfin de bien suivre cette partie !
Bonne découverte…

Comment juger de l’état et de la qualité d’un triple entraînement


À l’attention des futurs acquéreurs de machines usagées et de machines neuves aussi.

Ce qu’il faut SAVOIR

  • Une machine à triple entraînement comporte beaucoup plus de pièces qu’un simple entraînement. Cette mécanique a besoin d’être lubrifiée et inspectée périodiquement MÊME SI elle est à lubrification automatique. Reportez-vous bien au manuel.
  • Une triple entraînement coud moins vite qu’un simple ou un double entraînement. La vitesse maxi est valable uniquement pour une d’alternance de pieds réglée au minimum.
    Alternance augmentée = vitesse réduite. Préférer la hauteur d’alternance minimale pour tout travail à réaliser.

L’ÉCHANTILLONNAGE, votre PIÈCE À CONVICTION

Une voiture achetée d’occase doit démarrer, rouler et s’arrêter sans difficultés.
Alors avant d’acheter une machine pour coudre vraiment, vérifiez ce qu’elle est capable de faire. Réalisez vous-même un échantillonnage sur les matières que vous travaillez ou faites-le réaliser.

Gardez bien à l’esprit ces principes :

  • Achat à distance :
    – des photos de coutures prises à 50 cm dans un cagibi ne suffisent pas du tout à faire un choix sûr
    – assurez-vous que les photos sont honnêtes et contractuelles
  • Si vous achetez à un particulier, un semi-pro ou à un pro une machine « professionnelle » et que cette machine présente un défaut ou tombe en panne, la faire réparer deviendra VOTRE problème (retour au vendeur et récup de la machine, prise en garantie etc.)
  • Achat d’une machine à régler ou en panne, questions : avez-vous la compétence ? Connaissez-vous un technicien capable de régler ou de dépanner une machine complexe ? Sera t-il disponible et à quel prix ?

En cas de doute, STOP !

Un échantillonnage réalisé avec succès (si possible soi-même) avec l’aiguille et le fil les plus fins possibles est le meilleur test final après une inspection technique attentive.

Qu’est-ce qu’un bon point de couture ? C’est d’abord un point de couture qui n’a pas sauté ! Un saut indique une anomalie peut-être grave selon qu’elle résulte simplement d’un dérèglement ou bien d’usure ou de casse. Des centaines ou des milliers d’euros peuvent être en jeu pour régler un simple problème de saut de point de couture.

Ensuite, pour pouvoir juger de la qualité d’un l’échantillonnage, Familiarisez-vous avec ce que sont de bons points de couture avec notre article ici.

INSPECTION TECHNIQUE d’un TRIPLE ENTRAÎNEMENT en 3 points


1/ QUALITÉ DU MOUVEMENT

Le fonctionnement d’une machine à triple entraînement est forcément un peu plus « lourd » mais il doit être fluide.

Cas où la machine tourne, son volant peut être actionné

Si la machine n’est pas de type Direct Drive à moteur intégré, dégagez la courroie du volant pour commencer.
Ensuite :

  • désenfilez-la
  • réduisez au minimum la pression sur le pied presseur,
  • réglez la hauteur d’alternance au maximum (voir manuel éventuellement),
  • retirez la ou les canettes (double aiguille)
  • vérifiez que les pieds à emplanture ronde (donc au moins le pied entraîneur) sont bien enfoncés. Attention, un pied mal enfoncé déséquilibre l’alternance et peut occasionner une désynchronisation.
  • pied presseur relâché et posé, faites tourner le volant à la main (pas de souci avec un triple entraînement), effectuez plusieurs tours.

Vous devez sentir une résistance cyclique lorsque le (petit) pied entraîneur se pose sur la griffe et que le pied presseur se soulève. La résistance doit être modérée, vous ne devriez pas avoir besoin de forcer pour faire un tour.

Seconde étape, relevez le pied presseur et faites tourner le volant. Les rotations doivent se faire sans aucun effort et surtout sans aucun point dur.

Un mouvement manquant de fluidité n’est pas normal. De même, vous ne devriez jamais forcer pour accomplir un tour de volant.

Cas où la machine est bloquée ou résiste…

  • Défaut mécanique de synchro ou de calage
  • Collage de la mécanique par l’huile résinifiée
  • Les 2 causes cumulées

Dans les 2 cas, pour pouvoir utiliser la machine régulièrement en toute tranquillité, un reconditionnement est inévitable.

Même non bloquée, une mécanique comme celle-ci ne pourra jamais reprendre du service sans une rénovation : la résine formée fait barrière à toute lubrification et la machine va s’user inexorablement. Cette tête de PFAFF 335 H2 complète ne vaut pas plus de 150 € car 10 à 15 h d’atelier seront nécessaires à son reconditionnement mécanique.

Quelques giclées de dégrippant ou de diluant ne dissoudront jamais les films de résine et la machine ne sera pas correctement lubrifiée.

Le trou de lubrification de cet arbre est totalement colmaté. La machine a pris sa retraite à temps (PFAFF 545). Un reconditionnement la fera repartir pour plusieurs dizaines d’années encore.
SINGER 211G : résistance cyclique dans le mouvement. En bas, sa biellette de commande de barre à aiguille légèrement déformée lors d’un forçage. Réparation urgente car insister dans ce cas conduit soit à l’usure soit au soudage des zones surchauffées. Au-dessus, une bielle en bon état.

Un reconditionnement partiel ou complet suppose :

  • le démontage et la restauration de chaque composant un à un
Après démontage intégral, nous contrôlons et restaurons chaque pièce en respectant les cotes. Un reconditionnement en atelier est bien plus long que le 1er montage en usine. Noter l’estampillage des fabrications SINGER qui certifie la grande qualité des composants.
  • le remontage des ensembles mécaniques
  • le calage et la synchronisation des ensembles
  • la mise au point finale avec échantillonnage

Appliquée à une mécanique triple entraînement, cette intervention est longue et complexe. Remonter l’ensemble est une chose, arriver à un fonctionnement parfait et stable en est une autre qui nécessite une solide expérience de raptomécanicien.

Le mécanisme de contrôle de longueur de point est sensible à la lubrification. Une remise en état devrait systématiquement inclure sa rénovation (PFAFF 545).

À titre indicatif, chez nous le reconditionnement mécanique complet d’une tête de machine à triple entraînement classique crochet rotatif coûte entre 1.200 et 1.400 € en fonction des pièces à remplacer ou reconstruire.
Peinture intégrale ou partielle en plus.

Une vraie révision avec mise au point et échantillonnage coûte de 150 à 200 € hors pièces.

Une réparation ou une préparation spéciale font l’objet d’un devis.

2/ CONTRÔLE DES JEUX (PLAYS)

Une machine de qualité était conçue pour fonctionner en continu des dizaines d’années moyennant un entretien strict et le remplacement de pièces d’usure.

Toutefois certains utilisateurs professionnels renoncent à lubrifier leur machine pour éviter le risque de tache d’huile. Parfois ils négligent simplement la maintenance.

Avant achat, contrôlez bien au moins les éléments suivants :

  • Griffe et mécanisme d’entraînement de la griffe : absence d’indice d’usure donc pas de jeu en poussant la griffe du bout du doigt d’avant en arrière ou de droite à gauche, le diamètre du trou d’aiguille dans la griffe doit être de diamètre normal et non pas agrandi par l’usure…).
  • Crochet : le crochet rotatif ne doit pas avoir de jeu excessif, le crochet navette (machines lourdes) ne doit pas avoir ses pistes creusées et la tension de canette doit pouvoir se régler avec le fil le plus fin admis. Si augmenter la tension n’est pas possible, l’étui de canette et/ou la lame de tension sont creusés…
  • Barre à aiguille : pas de jeu latéral ; aiguille relevée, le jeu de la barre à aiguille doit être minime et lorsque l’aiguille approche de la griffe plus aucun jeu avant-arrière.
  • Biellettes supérieures : pas de marques ni indices d’usure ni jeu.
  • Entraînement de l’arbre du crochet par courroie : la courroie ne doit pas présenter de craquelure ni de déchirure.

Si vous voulez contrôler par vous-même le bon état mécanique et le bon réglage d’un triple entraînement, intéressez-vous à ce qui suit…

3/ CRITÈRES ET INDICES DE BON RÉGLAGE


  • les hauteurs de levée des 2 pieds sont égales (un pied ne doit pas se soulever plus que l’autre) sauf réglage spécifique.
  • le petit pied alternatif se pose précisément en alignement au-dessus de la griffe, alors durant un très bref instant l’un et l’autre ne doivent plus ni avancer ni reculer.
  • l’aiguille pique l’ouvrage et le traverse seulement après que le petit pied entraînant a rencontré la griffe.  Il faut bien sûr que l’aiguille pique exactement au centre du trou du petit pied et de la griffe.
  • longueur de point réglée au maxi, la course de la griffe est bien centrée dans la plaque.
  • dernier point, la formation du point de couture doit se faire correctement aux longueurs de point maxi avant ET arrière.

Note : un saut de point de couture se produit le plus souvent avec aiguille et fil fins. Pour réaliser ce test, il faut donc enfiler la machine et la faire coudre avec l’aiguille et les fils les plus fins autorisés par le constructeur.
Des sauts de point caractérisent une machine mal calée ou une machine usée.

Voici entre autres un exemple de défaut qui affecte la longueur de point et la prise (catching) de boucle provoquant des sauts de points de couture :

ADLER 220-50-273, double aiguille équipée d’un pied simple aiguille de notre fabrication MSCR. Défaut de synchronisation : le pied entraînant pousse l’ouvrage avant de le tirer.

En cas de doute ou de difficulté à faire un choix, consultez un professionnel dont la compétence en machines industrielles est reconnue.


ATTENTION ! Nous avons parfois été amenés à examiner des machines d’aspect extérieur correct, mouvement plutôt fluide. En ouvrant la plaque de tête, on découvrait que la mécanique était bourrée de graisse. Ce beurrage peut être assez discret il a parfois pour but de masquer les jeux et bruits mécaniques.
Ces machines qui provenaient d’une usine européenne et étaient vendues par un marchand français. Elles étaient usées jusqu’à la corde, économiquement irréparables et non-remboursables.
Indices : ces machines sautaient des points de couture dès la vitesse moyenne et ne supportaient pas la couture au fil fin.

Retenez qu’il ne devrait jamais se trouver de graisse au niveau des barres à aiguille et pieds et que la présence de graisse à cet endroit est indiscutablement suspecte.


CONCLUSION

Le triple entraînement est une véritable avancée en matière de couture « technique » et c’est une mécanique intéressante à condition d’être de bonne qualité et parfaitement fonctionnelle.

Si vous avez validé qu’une machine à triple entraînement est bien ce qu’il vous faut, la première étape est de définir et trouver le bon format : la machine et la sous-classe dont les capacités et performances correspondent bien au travail à réaliser : léger, médium, mi-lourd, lourd ou extra-lourd.

Et ensuite, à moins d’avoir une bonne expérience de raptomécanicien, il est difficile de distinguer a priori une machine à triple entraînement valable. Alors voici la démarche que nous vous proposons.

Reconnaître une bonne couture…

Nous avons réalisé un dossier rempli d’illustrations montrant ce qu’est une bonne et belle couture (point droit et zig zag). Familiarisez-vous avec ces références de façon à savoir bien « lire » un échantillonnage de la machine que vous comptez acheter.

Exemple d’échantillonnage PFAFF 335 sur cuir de chèvre fin.

L’échantillonnage est votre principale source d’information.
Vous ne devez pas vous décider pour une machine produisant des sauts ou des défauts de point non résolus.

Reconnaître un bon fonctionnement…

En second lieu, la mécanique doit être fluide et agréable à utiliser. Qu’elle vous intimide au début est tout à fait normal mais elle ne doit surtout pas vous rebuter.
Dans ce dossier, vous avez pu regarder des vidéos de bonnes machines bien réglées et bien motorisées. Vous pouvez consulter les articles consacrés à ces machines, ils présentent d’autres vidéos en fonctionnement. Encore une fois, il s’agit de vous familiariser avec ce qu’est un bon fonctionnement et d’acquérir des références valables de bonnes machines.

Avant de vous décider pour une machine neuve ou d’occasion, prenez le temps de recueillir tous les renseignements car toutes les machines ne se valent pas… les triples entraînements encore moins.


Shed et Maxime
Bordeaux – 09/2021

Textes et illustrations © Max & Shed Custom Recreation. Tous droits réservés. Reproduction même partielle rigoureusement interdite sauf autorisation écrite des auteurs.
En cas d’utilisation d’extraits des textes ou de reproduction de photos en publication privée ou autorisée, merci de citer les auteur dans la mention « Copyright ou © Max & Shed Custom Recreation ».

Publicité