CONTRÔLE ET PRÉCISION EN COUTURE, COMMENT OU QUOI FAIRE ?

Servo-moteurs avec petite poulie MSCR : à partir de 250€, livraison incluse.
Vidéos d’accompagnement personnalisés au montage.
100% de réussite

Pour avoir de la précision, le moteur doit offrir un couple, une « force » élevé sans être obligé de tourner vite ou d’accélérer fortement, sinon le moteur s’emballe… Adieu la précision !

« Au départ ou à la fin d’une couture, je suis obligé de m’aider en actionnant le volant à la main. C’est pénible… Je veux plus de précision. »

« Ma machine coud très vite et à basse vitesse elle cale sur l’épaisseur. Je veux de la puissance de pénétration et un bon contrôle de la vitesse.« 

Seule solution : un asservissement électronique du moteur. C’est-à-dire la prise en charge du contrôle de la vitesse, de la force (en fait, du couple) et des positions angulaires du rotor du moteur et du volant de la machine par un dispositif électronique ultra rapide et précis (2° d’angle).

Servomoteur à aimants permanents et à courant continu (SM APCC). Idéal pour cette machine transportable car léger, peu encombrant mais incroyablement puissant même à très basses vitesses (point par point).
Petite poulie moteur, grande poulie-volant, positionnement d’aiguille : une préparation MSCR très performante à découvrir ici !


Ainsi, pour une position de pédale donnée, le servomoteur se débrouillera pour atteindre la vitesse requise par l’opérateur et une position de l’aiguille précisément contrôlée, tout ça en temps réel.

Les moteurs à embrayage et les moteurs à charbons (Ocel Moretti 70/18, 72/19 ou MP55, les vieux Luxor, Hely, certains Singer) ne développent pas de couple à bas régime.


Moteurs à charbons (ou universels), légers mais aucun couple à basse vitesse malgré les petites poulies. Adaptés pour la confection artisanale sur matières jusqu’à mi-lourdes. Au-delà, c’est sans espoirs.

Équiper votre moteur à embrayage d’un variateur de fréquence ? STOP ! Un variateur électronique supplémentaire sur votre moteur à charbon ? STOP !
Comme vous répondraient les humoristes français Chevalier et Laspalès : « Y’en a qu’ont essayé… ils ont eu des problèmes ! ».
En fait, pas de problèmes, juste aucun résultat. Ces deux types de moteurs ne se prêtent pas à la couture de précision. Fin de l’histoire.

MOTEURS ASSERVIS DITS SERVOMOTEURS

Première génération : fin des années 70, les premiers moteurs asservis entrent dans les ateliers pour gagner en productivité.
Ce sont des extrapolations de moteurs asynchrones à embrayage, moteurs à courant alternatif. Ils sont dotés d’un embrayage électrique automatique et d’un variateur de fréquence qui permet au moteur asynchrone de ne plus tourner seulement à régime constant mais lentement ou vite à la demande, avec toutefois un régime de ralenti comme une voiture classique : au feu, son moteur continue de tourner (sauf fonction « start & go » bien sûr).

Servo moteur haut de gamme à l’époque (2000), l’EFKA VD554. Remarquer qu’à la mise sous tension, le moteur tourne en permanence, consomme et fait un bruit de fond. Il est puissant et assez brutal quand même.

Efka variostop, Quickrotan Quickstop, Elnor stop etc. Ces moteurs sont puissants mais très lourds et encombrants, ils consomment beaucoup (750 à 1000W en continu), sont assez bruyants et enfin ils ne sont plus réparables aujourd’hui faute de pièces et composants.

Une machine d’occase équipée d’un ces moteurs de plus de 20 ans vous vaudra une remotorisation très tôt ou pas tard, leurs composants électroniques sont « chronodégradables » ! Avec le temps, va tout s’en va… chantait Léo Ferré.

Dernière génération : aujourd’hui, la maîtrise de la production d’aimants de très haute performance a permis de produire en masse des servomoteurs à aimants permanents et courant continu (SM APCC) bien adaptés à la machine à coudre.
Contrairement à un moteur à courant alternatif, il est très simple de faire varier la vitesse et le couple d’un moteur à courant continu et il présente plein d’avantages :

– Poids et encombrement réduits pour une grande puissance
– Variation de la vitesse excellente et précise
– Couple très élevé même à bas régime
– Bonne fiabilité
– Faible consommation
– Très silencieux

Pas d’histoires, le servomoteur à aimants permanents et courant continu est LA solution. Mais avant de vous jeter sur le site de votre vendeur favori ou la super promo, lisez bien la suite car il ne suffit pas d’avoir un SM APCC pour être satisfait…

La Chine est le plus important producteur d’aimants hautes performances (cobalt-samarium, neodyme, alnicos…), elle est donc naturellement aussi le premier constructeur de servomoteurs. Avec des différences de qualités extrêmes auxquelles la Chine nous a bien habitués.

Il existe donc des servomoteurs de tous prix et de toutes qualités livrés en kit complets mais naturellement sans courroie puisque sa longueur dépendra de la machine et du montage. Prix de 110 (import) à 1500€ adaptés à tous les usages. Alors c’est à peine croyable mais d’expérience, un moteur à 110€ est moins bien qu’un moteur à 1500 !
En fait, un prix élevé n’est peut-être pas une garantie d’énorme satisfaction mais un petit prix est plus souvent la garantie d’une mauvaise surprise.

Nous avons vite et définitivement éliminé de notre existence les moteurs « premier prix » et autres promos en raison de la qualité formidablement disparate d’une unité à l’autre.
Gérer en anglais les « litiges », les retours colis, les remplacements et réinstallations : merci, on a déjà donné !

Nos premières exigences sont la régularité de la qualité et la fiabilité, en un mot : la PAIX.

Il y a quelques années, certains servomoteursétaient critiqués sur leur mauvais contrôle de la vitesse ou sur leur plage d’utilisation réduite.
Cela concernait ceux qui étaient montés avec une commande à contacteur optique qui ne donnent pas vraiment de bons résultats.
Cette caractéristique maintenant rare n’est jamais spécifiée et n’est identifiable qu’au démontage.
Un contacteur à effet Hall (magnétique) est indispensable et pas forcément plus cher.

De bas ou milieu de gamme les servomoteurs se remarquent éventuellement à la sècheresse des départs et à leur manque de couple en piqûre difficile (épaisseurs de cuir, textiles balistiques, très fortes épaisseurs).
Installer une petite poulie ou un réducteur de vitesse résout ce problème comme le ferait l’installation d’une poulie du volant plus grande.

Aujourd’hui, réducteur de vitesse et positionnement d’aiguille sont compatibles…

La technologie évolue vite et aujourd’hui, le système de positionnement d’aiguille s’accommode parfaitement du réducteur de vitesse moyennant éventuellement une reprogrammation.

Pour les machines légères à lourdes, nous montons le plus souvent des moteurs JACK en 550 et 750W qui sont fiables, faciles à installer et abordables. Nous les paramétrons pour un usage défini et les équipons soit d’une petite poulie (fabrication maison car alésage propre) soit d’un réducteur.

Motorisation puissante d’une Highlead GC 0618-01 destinée à la sellerie auto.

► Machine légère à mi-lourde sans positionnement d’aiguille en raison du débrayage de volant : ici une Pfaff 138 comme les Singer 20U.

Les machines avec volant débrayable comme les machines domestiques ne peuvent pas être équipées d’un module de détection de position.

► Machine légère à mi-lourde avec positionnement d’aiguille :

Pfaff 141 piqueuse rapide à double entraînement. Le contrôle de vitesse est total de 0 à 3000 pts/mn en passant par le point par point.

► Machine spéciale de cordonnier, zigzag multipoints :

Le Jack JK513 550W avec un parfait réglage du système de détection de position permet l’arrêt de la couture lorsque le pied entraîneur est relevé, rendant incroyablement facile et rapide le pivotement du pied ou le repositionnement de l’ouvrage.

► Travaux extra lourds, moteur JACK 750W avec notre réducteur de vitesse sans entretien.

Il faut un couple très important pour coudre 20 mm de cuir tannage chrome à une vitesse aussi basse. D’une pression sur l’accélérateur, la machine atteint sa vitesse max de 900 pts/mn naturellement.

► En haut du panier, se trouve le moteur asiatique ISM SV-71 bien adapté aux besoins de l’artisan avec un coût réaliste.

Le moteur ISM SV-71 monté sur cette machine a été équipé d’une petite poulie et reprogrammé pour en réduire la vitesse minimale avec un couple augmenté.

► Plus haut du panier encore, les « chers » EFKA séries DC 1200 et DC 1250 ou DC 1500 et DC 1550 allemands avec plusieurs boîtiers de contrôle au choix. Très doux et agréable à utiliser.

Leurs défauts : boîtier de contrôle lourd et gros comme une boîte de corn flakes. Le paramétrage et programmation assez inaccessibles même après la formation. Le panneau de commande aide mais seulement après une programmation à s’arracher les cheveux… En fait, le moteur reste « stock » avec presque toujours son paramétrage usine. C’est un peu dommage quand on a déjà dépensé 850 à 1500€… un prix beaucoup trop élevé à nos yeux !


En conclusion, pour votre remotorisation, le net foisonne d’offres à tous les prix à partir de 110€ en import direct et 170 à 1500€ en France.

Sauf erreur, pour la quasi totalité des servomoteurs courants, il n’existe pas de petites poulies de remplacement car chaque marque a son diamètre d’arbre « propriétaire ». C’est pourquoi nous fabriquons nous-mêmes nos petites poulies pour nos JACK et ISM.

Il arrive aussi que le boîtier de contrôle d’un moteur ne tienne pas compte du remplacement de la poulie moteur pour une plus petite et qu’il compense en augmentant lui-même sa vitesse mini : il faut alors parvenir à le reprogrammer comme pour l’ISM SV-71S.

Et enfin si votre machine comporte des automatismes comme le coupe-fil, la marche arrière électrique ou le point d’arrêt automatique, vous devrez choisir un moteur dont le boîtier de contrôle gère les automatismes. Ces moteurs sont plus coûteux et pas forcément faciles à installer.

Si vous vouliez remotoriser votre machine vous-même en étant accompagné(e) jusqu’à réussite de l’opération, nous proposons 3 solutions éprouvées par nos soins et des clients sans compétence technique particulière.
Nous ne proposons pas de motorisation avec prise en charge d’automatismes.

Notre fiche d’informations pratiques à télécharger !

Tarifs actualisés 15/11/2022, prix nets exemptés de TVA.

► Jack 550W SANS système de positionnement d’aiguille, paramétré pour votre utilisation et équipé d’une petite poulie : kit complet 250€ port compris* pour France métropolitaine. Vidéo de montage pas à pas et assistance téléphonique pour le paramétrage et l’installation. Courroie non comprise.
► Option JACK 750W SANS système de positionnement d’aiguille : + 50€ = 300€

► JACK 550W AVEC système de positionnement d’aiguille, paramétré pour votre utilisation et équipé d’une petite poulie : kit complet 300€ port compris* pour France métropolitaine.
Vidéo de montage pas à pas et assistance téléphonique pour le paramétrage et l’installation. Courroie non comprise.
► Option JACK 750W AVEC système de positionnement d’aiguille : + 50€ = 350€

Attention ! Pour une machine ancienne dont le volant n’est pas prévu pour le positionnement d’aiguille, nous contacter svp : des petites adaptations spécifiques sont à prévoir.

► ISM SV-71S avec positionnement d’aiguille, reprogrammé très basse vitesse avec couple augmenté, équipé d’une petite poulie : kit complet 450€ port compris* pour France métropolitaine et assistance téléphonique pour le paramétrage et l’installation. Courroie non comprise.
ATTENTION : l’installation de ce moteur sous bâti déporté de type « sellier » nécessite des adaptations que nous pouvons réaliser. À demander à la commande.
NOTE : en stock avec poulie d’origine 75mm, disponible sous 15 jours en petite poulie.

Réducteur de vitesse rapport 1:3 sans entretien (paliers étanches graissés à vie). Fabrication MSCR. 180€ livré* en France métropolitaine. Courroies non comprises.
Sur commande.


* livraison par Mondial Relay

Réducteur monté sur une machine extra lourde MSCR TSC 441, rapport de réduction total 1:6.
2 dispositions possibles : poulies accolées ou poulies séparées pour s’adapter au montage. Paliers à roulements étanches lubrifiés à vie. Rapport de dém. 1:3

Voilà, vous vous demandiez comment obtenir un excellent contrôle de la vitesse, une super précision de couture… tout ça n’est plus un mystère pour vous.
Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter beaucoup de plaisir et de créativité ♥



01/2021
Max & Shed

Publicité